Du pouvoir de l'Attention au pouvoir de l'Intention

Qu'est-ce que la Conscience?

Les expériences de physique quantique (qui étudie les plus minuscules éléments constitutifs de la matière et pas uniquement aux choses visibles comme la physique conventionnelle ou classique, basée sur les Lois de Newton) mettent en évidence que l’ensemble de la matière dans l’univers est connectée au niveau infiniment petit, grâce à de continuels échanges d’informations, d'énergie. Ainsi, il apparait que la Conscience n’est pas générée par le cerveau ni "enfermée" dans le crâne mais qu'elle peut se décrire comme une sorte de "substance" présente hors des limites de notre corps physique.  

Des expériences quantiques montrent que la Conscience influence la matière et que les atomes ne sont pas de minuscules systèmes solaires mais un infime "nuage de probabilités" (ainsi, sur le plan le plus élémentaire, la matière physique n’est pas "solide et stable"). Ce qui fait ce matérialiser le "nuage de probabilités", c’est l’observation (l'attention portée) => l’observateur faisant "se matérialiser" ce qu'il observe.   

Si la matière est "transformable" et si c’est la conscience qui lui fait adopter une forme (par l'attention qu'elle lui porte), elle est aussi probablement capable d’amener les choses à prendre une direction particulière (par l'intention).

Des expériences ont mis en évidence que l’intention émise par une personne ou un groupe de personnes exerce bien un effet sur les processus biologiques de la personne "receveuse" (le rythme cardiaque, la respiration, ...). D'autres expériences ont montré que les pensées humaines peuvent avoir une influence sur la direction dans laquelle un poisson nage, sur la décomposition de cellules en laboratoire, ...

Selon Lynne McTAGGART,  l’intention a des effets variables, qui dépendent de l’état du sujet ainsi que du moment où il émet une pensée et de l’endroit où il se trouve. Le pouvoir de l’intention est multiplié en fonction du nombre de personnes pensant simultanément la même chose.

Comme un athlète doit s'entrainer physiquement pour être performant, il est possible de s'entrainer pour être efficace par l'intention !

Les fondements scientifiques

D'après les propos de Lynne McTAGGART en introduction de son livre La Science de l'intention, cet ouvrage complète un projet inachevé qui débuta en 2001 lorsqu'elle a publié un 1er livre intitulé LE CHAMP (- de la cohérence universelle) tandis qu'elle tentait de trouver une explication scientifique à l’homéopathie et à la guérison spirituelle, elle avait alors par inadvertance découvert les éléments essentiels d’une nouvelle science.

Au cours de ses recherches, elle est tombée sur une bande de scientifiques avant-gardistes qui avaient consacré de nombreuses années à réexaminer la physique quantique et ses extraordinaires implications.

Ces questions qui représentaient le champ du point zéro, concernaient l’extraordinaires champ quantique généré par les incessants mouvements d’énergie entre les particules subatomiques. L’existence de ce champ implique que l’ensemble de la matière dans l’univers est connecté au niveau subatomique grâce à de continuels champs d’énergie quantique.

D’autres observations démontrent que, fondamentalement, chacun de nous est une masse compacte d’énergie pulsante en constante interaction avec cette vaste mer d’énergie.

Mais la corroboration la plus "hérétique" de toutes concerne le rôle de la conscience. Des expériences soigneusement conçues menées par ces scientifiques semblent indiquer que la conscience  est une « substance » présente hors des limites de notre corps (une forme d’énergie hautement ordonnée ayant la faculté de transformer la matière physique). Le simple fait de concentrer ses pensées sur un objectif précis semble pouvoir exercer une influence sur des machines, des cellules et même des organismes multicellulaires complexes comme les êtres humains. Ce pouvoir de l’esprit sur la matière se révèle même capable de traverser l’espace et le temps.

Dans son 1er livre, elle a essayé de comprendre toutes les idées résultant de ces expériences disparates et de les synthétiser en une théorie généralisée. Elle y présentait l’image d’un univers interconnecté, ainsi qu’une explication scientifique de plusieurs des mystères humains les plus profonds, allant de la médecine alternative et de la guérison spirituelle aux perceptions extrasensorielles et à l’inconscient. 

Le fait d’orienter ses pensées vers un objectif précis  (ce que les scientifiques appellent « l’intention » ou « l’intentionnalité ») semble produire une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique. Une simple pensée aurait donc le pouvoir de changer le monde…

Pour Lynne McTAGGART, les implications de ces données étaient troublantes: "devrions-nous constamment surveiller chacune de nos pensées ? Une vision pessimiste du monde pouvait-elle être une prédiction qui se réalise d’elle-même ? toutes nos pensées négatives, issues d’un continuel dialogue intérieur rempli de jugements et de critiques, avaient-elles un effet hors de nos têtes ? certaines conditions amélioraient-elles nos chances d’avoir un meilleur effet avec nos pensées ? une pensée peut-elle chaque fois exercer son effet, ou bien faut-il être soi-même dans de bonnes dispositions, tout comme l’objet de notre attention et même l’univers tout entier ? si toute chose affecte toutes les autres au même instant, cela ne neutralise-t-il pas tout effet réel ? que se passe-t-il lorsqu’un certain nombre de personnes ont la même pensée au même moment ? cela peut-il donner lieu à un effet encore plus important que la pensée générée par un seul individu ? un groupe de personnes ayant l’intention de focaliser leurs pensées sur une chose doit-il atteindre un seuil minimal pour qu’un effet plus puissant soit exercé ?"

Pour tenter de répondre à ses questions, Lynne McTAGGART s'est une fois de plus tournée vers la science, fouillant la littérature pour tenter de découvrir des études sur la guérison à distance et d’autres formes psychokinésie illustrant le pouvoir de l’esprit sur la matière. Elle s'est adressée à des scientifiques qui avaient mené des expériences pour évaluer comment les pensées peuvent avoir un effet sur la matière et en a fait un nouveau livre "La Science de l'intention".

.

Pour en lire un autre extrait du livre => La Science de l'intention